Aller au menu. Aller au contenu.

Journal d’un étranger
par al.jes

Quelques mois plus tard…

The Golden Bicycle

Vous savez comment ça se passe : on laisse le temps filer, jour après jour, mois après mois, occupés par mille autres choses, puis on se réveille un jour, se rendant compte avoir oublié de raconter ce qu’on avait fait pendant presque six mois. Pardonnez-moi.

Je ne pourrai pas tout raconter. Trop de choses se sont passées. Le semestre a commencé sur les chapeaux de roues et a continué sur un rythme effréné. Nous avons accumulé les semaines intensives, les masterclasses, les cours de toutes sortes, les projets nombreux, trop nombreux. J’ai fait du sound design, du prototypage, de la programmation, du game design, bien entendu… J’ai écrit une histoire interactive, inventé des univers, joué le rôle d’un patron de start-up lors d’une semaine dédiée à l’apprentissage des affaires…

Les projets de fin d’études ont beaucoup avancé aussi. Après le rejet de mon projet lors de la sélection de décembre, j’ai rejoint deux projets, deux équipes. L’une officiellement, et l’autre non. Nous avons travaillé d’arrache-pied, et, lors du jury de mai, mes deux projets ont figuré parmi les quatre projets sélectionnés pour l’an prochain. Il ne devait en rester que trois, mais les quatre projets restants avaient tous outrepassé le niveau espéré par nos enseignants. L’un de mes deux projets a même été qualifié de ‹ nouvelle façon de jouer ›. Je ne suis pas peu fier.

Cependant, nos effectifs, qui vont encore se réduire l’an prochain (un camarade est retourné en France pour raison de santé, plusieurs programmeurs ne passent pas l’an prochain…), ne nous permettent pas de développer quatre projets. Il nous fallait trois projets, idéalement deux, et donc, d’un commun accord avec l’une de mes équipes, nous avons mis fin au projet. Puis, j’ai aussi quitté mon autre équipe. Je me suis laissé débaucher par une autre équipe, qui a davantage besoin de moi. C’est un projet se passant dans l’univers de la mythologie hindoue, et on m’a demandé de rendre le jeu appréciable par un public international tout en renforçant son identité indienne. Il semblerait que je sois le plus à même de réaliser cette tâche, et ma nouvelle équipe a vraisemblablement envie de me donner tous les moyens de réussir ce défi : bien qu’il y ait de très fortes têtes dans cette équipe, ils ont renoncé à la direction de l’équipe pour me la laisser. Me voilà donc chef de projet…


Par ailleurs, le second semestre fut l’occasion de revoir les CV, préparer les porte-folios et envoyer lettre de motivation sur lettre de motivation, avec pour objectif un stage de deux à quatre mois. J’ai postulé un peu partout, et ai reçu une réponse positive qui s’est avérée… inattendue. J’ai passé un entretien d’embauche où il s’est avéré que mon employeur potentiel voulait me recruter, et j’ai accepté le poste. Je passerai donc deux mois et demi chez Leti Arts, à Accra (Ghana).

Contrairement à l’an dernier, je n’ai pas le temps d’être sur mon petit nuage. Tout se passe trop vite.


Image : The Golden Bicycle, par ma pomme.

Publié le 03.06.2015. Lien permanent. Retourner en haut.

©2014 – al.jes, certains droits réservés
Réagissez ! Écrivez-moi : me @ aljes.me