Aller au menu. Aller au contenu.

Journal d’un étranger
par al.jes

Cinéma

L’un des avantages de mon campus, puisqu’il abrite une école d’animation, c’est que nous disposons de salles de projection, transformées en cinéma privé de temps à autre. Ce soir, nous avions un film néerlandais d’art et d’essai : Borgman, par Alex van Warmerdam. Mais, tout particulier qu’il soit, ce n’est pas du film que je souhaite vous parler, mais de la séance.

J’arrive en retard, maudissant les mauvaises habitudes prises dans les cinémas commerciaux (pour éviter la publicité), le tout pour découvrir que les lumières étaient encore allumées et qu’à l’écran, le film était encore en train d’être copié depuis un disque dur. En voyant le nom du fichier, je comprends qu’il avait été téléchargé depuis Internet. Rien de bien étonnant, les lois sur le droit d’auteur n’étant pas appliquées ici (si j’ai bien compris, elles n’ont été votées que dans le cadre d’accords interétatiques et sont royalement ignorées depuis).

Une fois les fichiers correctement téléchargés, le projectionniste nous lance « un court métrage sympa, au cas où d’autres seraient en retard ». Le court présentait deux lesbiennes dansant et chassant le zombie dans un drugstore américain. Le titre ? Shopping in a Zombie Apocalypse. J’aurais volontiers appelé ça de la gratuité à l’état pur.

Cinq minutes de massacre de zombie en supérette plus tard, le projectionniste lança le film, découvrit avoir oublié les sous-titres, puis relança le film avec les sous-titres.

Pour la suite, j’ai eu peur parce que les Indiens sont d’ordinaire très bon public, riant, criant, plaisantant, à un point qui rend la chose fatigante pour celui qui souhaite simplement voir un film. Cette fois-ci, il faut croire que le film était trop étrange, ou le public plus éduqué (c’était un film d’art et d’essai, après tout).

Après le film, un Indien m’a demandé en français si j’avais aimé le film. Nous avons donc échangé, et je me suis rendu compte que ça m’avait manqué, les discussions entre cinéphiles.

Publié le 17.10.2014. Lien permanent. Retourner en haut.

©2014 – al.jes, certains droits réservés
Réagissez ! Écrivez-moi : me @ aljes.me