Aller au menu. Aller au contenu.

Journal d’un étranger
par al.jes

La Cantine infernale

Aubergine Looks Good

Je me souviens de mon premier cours de communication, il y a un petit mois. Un de mes camarades allait régulièrement aux toilettes, et l’enseignant a eu cette réflexion :

À la cantine, ils utilisent un ingrédient principal pour tous leurs mets. La tourista.

Pourtant, tous les restaurants environnants —excepté un— proposent une nourriture excellente 1, mais c’est ainsi. De toute façon, l’être humain s’adapte à tout. J’ai été parmi les derniers à l’attraper, mais nous l’avons tous eu. On apprend à vivre avec.

Ce soir, il y avait du risotto aux champignons au repas. Sans saveur. Néanmoins, l’idée même du met m’a ramené à mon dernier risotto, aux cèpes et au magret de canard fumé.

J’adore vivre ici, pour autant de raisons que j’ai passé de jour en Inde, mais la gastronomie me manque. Que ne donnerais-je pour un magret de canard poêlé puis glacé au vinaigre de framboise, pour un tartare de boeuf au couteau, pour un chirashi au thon ou pour un burger au jambon serrano et au citron vert…

Heureusement, mes parents —soient-ils loués— m’ont envoyé du saucisson et du foie de morue. Le tout est arrivé hier et quelque chose me dit que ça ne durera pas longtemps…


Image : Aubergine Looks Good, par un inconnu qui a décidé de prendre en photo ce que fait la cantine et de la mettre sur Internet. Vous pouvez la trouver avec d’autres sur DSK Gourmet.


  1. D’ailleurs, tous nos camarades indiens se sont empressés de nous expliquer que la nourriture de la cantine n’était pas représentative de la cuisine indienne. Ça m’a permis de récolter quelques invitations pour les vacances. 

Publié le 26.09.2014. Lien permanent. Retourner en haut.

©2014 – al.jes, certains droits réservés
Réagissez ! Écrivez-moi : me @ aljes.me